Les règles de base du Model United Nations

Formal debate
Formal debate revolves around a speakers list. The Chair begins by asking all delegates interested in addressing other members to raise their placards. The Chair then chooses delegates to be placed on the speakers list. A country may only be on the speakers list once at a time, delegates may add their country to the list after their speech.

C’est le débat par défaut du Model United Nations du Conseil de Sécurité. Les délégués des membres du Conseil de Sécurité peuvent parler de ce qu’ils veulent.
Les observateurs ont le droit de s’exprimer.

Informal Debate
Informal debate involves discussion outside of the speakers list. (Motions for an unmoderated or a moderated caucus interrupt the flow of the formal debate). During moderated caucuses, the Chair calls on delegates one-by-one so that each can address the committee in short speeches. During unmoderated caucuses, the committee breaks for a temporary recess so that delegates may meet with each other and discuss ideas informally. Drafting resolutions happens during unmoderated caucuses.

Motion for a « moderated caucus »
(Simple Majority Vote)
The purpose of this motion is to call for a moderated caucus, which means that delegate can negotiate more freely on a specific issue, without a formal speakers list; the delegate rising to this motion should specify the topic of the caucus, the global duration of the caucus, and the individual speaking time.

Les « moderated caucus » servent à connaître la position des membres du Conseil de Sécurité sur le topic voté du « moderated caucus ». On ne peut pas parler d’un autre topic sous peine de se faire rappeler à l’ordre par les chairpersons.
Les observateurs ont le droit de s’exprimer.

Question : les pays observateurs (Côte d’Ivoire, Union Africaine) ont-il le droit de voter pour décider ou non d’un « moderated caucus » ?

Motion for an « unmoderated caucus »
(Simple Majority Vote)
The purpose of this motion is to call for an unmoderated caucus, which means that delegate can negotiate outside the formal debate; the delegate rising to this motion should specify the duration of the caucus.
the delegate rising to this motion should specify the duration of the caucus.

Ces « unmoderated caucus » servent à discuter informellement des brouillons de résolutions. Les délégués se lèvent de leur siège et vont voir qui ils veulent.

Question : les pays observateurs (Côte d’Ivoire, Union Africaine) ont-il le droit de voter pour décider ou non d’un « unmoderated caucus » ?

biographie de Jean PING médiateur gabonais entre Ouattara et Gbagbo

Jean Ping (né le 24 novembre 1942 à Omboué au Gabon), est un diplomate et homme politique gabonais. Il est élu président de la commission de l’Union africaine le 1er février 2008 au premier tour de scrutin.

Candidat de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) au poste de président de la commission de l’Union africaine, Jean Ping est investi le 29 avril 2008
Il est titulaire d’un doctorat d’État en sciences économiques de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Il est marié et père de famille.

Jean Ping a publié en 2002 un livre intitulé Mondialisation, paix, démocratie et développement en Afrique : l’expérience gabonaise, préfacé par Hubert Védrine.

En 2006, il a été élevé au grade de Grand Officier de la Légion d’honneur par l’ambassadeur de France au Gabon, au nom du président Jacques Chirac.

Le 17 décembre 2010, il est chargé par l’Union Africaine de tenter une médiation en vue de trouver une solution à la crise en Côte d’Ivoire. Ce pays est en effet secoué par une lutte pour le pouvoir depuis le second tour de l’élection présidentielle du 28 novembre 2010 dont les deux candidats Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara se déclarent vainqueurs.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Ping

Position russe sur la Côte d’Ivoire

Moscou rejette toute solution militaire à la crise politique en Côte d’Ivoire estimant qu’elle est susceptible de déstabiliser la situation en Afrique occidentale et sur tout le continent africain, a déclaré mardi le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov lors d’un entretien avec son homologue sénégalais, Madické Niang.

« Je suis convaincu que le Conseil de sécurité de l’ONU doit soutenir les efforts pour permettre un dénouement pacifique. Une intervention extérieure au processus électoral et, à plus forte raison, une intervention militaire sont absolument inacceptables et susceptibles de déstabiliser tant l’Afrique occidentale que tout le continent africain, compte tenu des campagnes électorales qui auront lieu prochainement dans 13 Etats africains. On ne peut pas se permettre de créer des précédents pareils, de donner un mauvais exemple qui sera repris chaque fois que quelqu’un sera mécontent du résultat des élections », a indiqué le ministre russe.

Il a rappelé que, dans tous les cas, seul le conseil de sécurité de l’Onu pouvait autoriser une intervention militaire.

La crise politique a provoqué de nombreux affrontements et troubles populaires qui ont fait au moins 173 morts dans l’ensemble du pays, selon l’Onu.

émission de Radio France Culture sur la guerre civile en Côte d’Ivoire

La page de l’émission :
http://www.franceculture.com/emission-les-enjeux-internationaux-cote-d%E2%80%99ivoire-2011-03-23.html

Le mp3 (« clic droit » -> « enregistrer sous »)

émission de Radio France Culture sur la Côte d’Ivoire

La page de l’émission :
http://www.franceculture.com/emission-culturesmonde-actualites-internationales-cote-d-ivoire-chine-2011-03-25.html

Le lien direct vers le mp3 (« clic droit » -> « enregistrer sous »)